C.F.L.S. Centre de Formation à la Langue des Signes de Lille

J.M.S - Septembre 2000



Du 20 au 24 septembre 2000 s'est tenue à Lille, la 2ème "Semaine Internationale de la Surdité".

Inauguration

Un vaste programme d'animations et de confé-rences a réuni petits et grands, sourds et entendants, jeunes et moins jeunes, curieux et professionnels.

Trois temps forts ont marqués cet événement. L'inauguration de la semaine et du chapiteau, situé place Rihour en centre ville, par M. Michel Cucheval, Adjoint au Maire de Lille chargé des Personnes Handicapées, en présence des représentants de la communauté sourde internationale a permis de démarrer sur les chapeaux de roues cette grande fête.

Des artistes à Rihour

7 000 visiteurs ont ainsi pu découvrir le monde des sourds et sa culture au travers des ouvres d'Eric Peduzzi, photos lumineuses volées au détour des chemins de la pointe bretonne.
Des artistes de toute le France s'étaient, en effet, donnés rendez-vous, de Levent Beskardes à François Le Minoux (région parisienne) ou encore Mme Chamard (Bordeaux) suivis par Janoise (huiles sur toiles et tapisseries), Patrick Rousseau et Sandrine Basset (huile, vitraux, sculptures) artistes de la région Nord-Pas-de-Calais.

Ode Cacheux, dessinatrice entendante, a également fait découvrir au public son projet de bande-dessinée : l'histoire d'une jeune femme devenue sourde.

Des stands ...

Autour des artistes, diverses professions : audioprothésistes, fabricant de flashs lumineux, infirmières (IFSI de la Catho) et associations (Association Etienne de Fay, Espace Sourd de Tournai, C.F.C.S, Echo Magazine) s'étaient regroupées.

... et des animaux

La Guyane était à l'honneur, avec le stand de l'association "2 Mains" tenu par Claire Garguier. Une surprise attendait les curieux : une mygale velue piquée dans une boîte d'exposition transparente, à côté d'un magnifique papillon tropical doté d'une paire d'ailes d'un bleu scintillant... généreusement prêtés par l'Office du Tourisme guyanais.
Non loin de là, le Parc Zoologique de Lille présentait, sur son stand, un furet et des tortues de terre, pour attirer l'oil et informer le public de ses visites traduites régulièrement en LSF (à partir du 15 octobre).

Les conférences

Le cycle de conférences étalé sur 3 jours n'a pas découragé le public averti, notamment à l'occasion de la Journée européenne sans voiture du vendredi 22. Il fallait près de 20 minutes de marche pour relier le chapiteau de la place Rihour et la Halle au Sucre ! Mieux valait être équipé de bonnes chaussures...

Les sourds n'oublieront pas l'intervention militante, très bien documentée, et non dénuée de sarcasme, de Clark Denmark, au sujet de l'évolution génétique. Bruno Moncelle était venu, pour l'occasion, apporter une traduction en LSI (Langue des Signes Internationale) afin que toute l'assemblée puisse participer au débat.

La conférence de Bernard Truffaut, historien, en l'honneur de Jean Massieu, premier directeur de l'école pour sourds de Lille au XIXème siècle, a suscité un vif intérêt auprès du public sourd. Une plaque commémorative sera prochainement apposée sur le site de cet établissement, actuellement occupé par l'Institut pour Jeunes Aveugles (IJA), rue Royale.

Un samedi culturel

Le samedi après-midi, placé sous le signe de la fête, a comblé les amoureux de carnaval, clowneries, farces et attrapes en tous genres, sans oublier les amateurs de cracheur de feu.

La parade déguisée, menée par le C.F.C.S, au départ de l'IJA, accueillait l'association "Trèfle" d'Arras pour une danse-signée reconstituant le procès de Massieu au cours de la Révolution Française.
Coup de chapeau pour les costumes !

Mais une manifestation regroupant près de 3 000 motards (en colère contre le prix de l'essence) a contraint les partisans des sourds à modifier leur parcours et à s'engager sur les voies piétonnes. Peu importe, les badeaux étaient au rendez-vous, assez amusés par les mains des sourds dansant dans l'air.

En fin d'après-midi, petits et grands, se sont retrouvés au théâtre Le Grand Bleu, pour se plonger dans l'univers imaginaire de Claire Garguier et de ses contes en LSF...

La soirée s'est poursuivie dans la grande salle du théâtre pour "Une petite découverte", avec Chantal Liennel et Geneviève Rey-Penchennat. Les spectateurs, conquis par les performances des comédiennes et la justesse des relations, se sont réjouis de participer à un échange traduit en LSF, après la pièce.

Suite et fin...

Bien que la soirée du samedi ai pris fin assez tard dans la nuit pour beaucoup, les courageux sportifs ne manquaient pas à l'appel le dimanche matin.
Pendant deux heures, des rencontres amicales ont opposés sourds et entendants autour de volants de badminton, de boules de pétanques et du célèbre ballon rond.

Le programme en PDF

"Vous entendez ? Bah pas nous !"


Clark Denmark


Claire Garguier


Bozo le clown


Pied de page

Copyright © Centre de Formation à la Langue des Signes | Dernière mise à jour Février 2018